Autres mots

Mégamixe – Medley – Aigüe – Basse – Mégabasse – Décibel – Minimal – Batteur – Acid House – Schranz – Écho – Time – Records – Track – Bank – Vocoder – Sampleur – Numérique – Analogique – Audio – Sillon – Balance – Stéréo – Loops – Jingle  – Phasing  – Vocal – Beat – Live – Dark – Rythme – Digital – K7 – Cassette – Mp3 – Centreur – Oscillator – Startup – After – Discothèque – Discographie – Biographie – Micro – Maison de disque – Cabine – Disquaire – CD – Mixtape – FM – Maxi – LP – EP – Enceintes – Baffle – Sonorisation

 

 

 

(A)

ACAPELLA : Chant ou voix sans accompagnement instrumental. De nombreux DJ utilisent des acapellas dans leurs mixes sous forme d’insert, de boucle ou pour créer un bootleg…

(B)

BOOMER : Haut-parleur de grand diamètre ayant pour fonction de retranscrire les fréquences graves. Le terme anglais est woofer.
BOOTLE : C’est le Mélange de 2 Morceaux (ou « plusieurs morceaux ») totalement différents, mais qui s’assemble bien, pour crée un autre Morceau
BPM :Battement par minute (mesure la « vitesse » d’un morceau).
BREAK :Un break est un interlude au plein cœur d’un morceau. Il
s’agit d’une coupure des sections principales (break, en anglais).
C’est le passage où l’arrangement du morceau se réduit à la partie
rythmique. Le break-down quant à lui désigne un passage où, seule une
partie, instrumentale ou vocale, joue tandis que les autres parties ont
été suspendues.

(C)

CALAGE TEMPO : Synchronisation des rythmes de deux morceaux
CELLULE : Tête de lecture d’une platine vinyle.
CHILL-OUT : Dans les raves ou dans les free parties, le chill-out désigne un espace
ou une salle aménagée pour permettre aux danseurs de se reposer avant
de repartir sur les dancefloors. On y retrouve une musique d’ambiance
ou, plus précisément, une musique « de fond ». Le terme Chill-Out désigne
par extension ce style de musique planante. La prédominance de nappes
et l’absence de beat ont servi à définir le genre.
CROSS-FADER : Fader placé horizontalement sur une table de mixage permettant de
basculer d’une voie à l’autre (la courbe de fondu peut être linéaire,
exponentielle, tout ou rien et/ou réglable selon le modèle). Facilite
le fondu enchaîné.
CHORUS : Généralement, le chorus permet de donner plus d’ampleur au son. Il est créé via un
subtil décalage entre les enceintes droite et gauche, auquel s’ajoute
parfois un léger décalage de la hauteur du son (parfois oscillant).
Ceci simule la présence de plusieurs sources sonores, ce qui provoque un effet de chœur.
CUE : Point de départ de la lecture sur un lecteur CD. Peut être le début de la chanson ou un point quelconque du morceau prédéfini sur platine cd.

(D)

DISC JOCKEY ANIMATEUR : Personne chargée de sélectionner des disques ou des morceaux de musique + animation micro
DJ : Poseur de disque mixeur
et de les assembler pour former un « Mix » destiné à être diffuser à la radio ou dans une soirée.
DRUM’N’BASS : C’est un genre de musique électronique et une danse
apparus en Angleterre au début des années 90, la Drum’n bass est
intimement liée au Jungle et à l’Acid-Funk. Elle peut être accompagnée
de textes dits de manière rapide et rythmée. Le tempo se situe
généralement toujours entre 160 et 190 BPM.

(E)

ÉGALISER : L’égaliseur (equalizer en anglais) est utilisé pour augmenter oudiminuer certaines fréquences d’un son. Il peut être analogique ou
numérique. Souvent, l’égaliseur d’une table de mixage possède 2 ou 3 bandes qui permettent de corriger les basses médiums aigus. Il existe
plusieurs sortes d’égaliseurs : l’égaliseur « graphique » qui doit son nom au fait qu’il est composé de faders, l’égaliseur paramétrique et
l’égaliseur semi paramétrique.
EP : « Extended Play« , un Maxi en français, c’est entre le single et l’album (donc c’est un release, vinyl ou digital qui a 4 ou 5 pistes en gros).

(F)

FACING : Caler 2 morceaux en même temps.
FADER : Bouton à glissière permettant de modifier le volume sonore d’une voie.
FEUTRINE : Sorte de tapis intercalé entre le vinyl et le plateau de la platine
permettant de faire glisser le vinyl sans dommage. Ainsi pour faire
Pause, un DJ jouant sur vinyls utilise rarement la touche Play/Stop.
Pour arrêter un morceau… il pose ses doigts sur le disque, qui doit
donc pouvoir glisser sur la feutrine (ou SLIPMATE). Il peut alors le lancer (throwing) dans le rythme.
FILTRE : Isole les grave, les mediums les aigus bref comme on veut et donne l’impression de « break » ou suspens dans la musique.
FLANGER : Effet de modulation de la fréquence d’un signal sonore à l’aide d’une ligne à retard. Proche du chorus et du phaser.
FLYER : D’une esthétique spécifique et d’un graphisme généralement soigné, le
flyer est une publicité sur support papier annonçant une soirée ou un
évènement artistique, culturel ou politique. On le distribue souvent de
la main à la main, son but est souvent commercial. On peut dire aussi : tract ou prospectus.
FREE PARTY : Fête gratuite, le plus souvent TECHNO où l’on entend de la musique assez
extrême. Elle se déroule généralement dans un lieu inhabituel pour une
soirée (champs, forêt, montagne, bâtiment désaffecté…) Gratuite ou dont
le tarif à l’entrée est laissé à l’appréciation des participants, c’est
généralement le point de ralliement le plus revendicateur du mouvement
Techno. Le terme utilisé à l’origine est Rave party qui désigne plutôt
aujourd’hui une fête plus commerciale alors que les Free Party se
fondent sur la quasi-gratuité et la clandestinité.
FRENCH TOUCH : Depuis quelques années la house et la techno ont remis la France sur le
devant de la scène musicale mondiale. La musique française désormais
décomplexée est même synonyme d’originalité et d’efficacité. Le terme
French Touch est du à un blouson créé pour le label F Communication
avec l’inscription « We Give A French Touch To Our Music« .
Les journalistes britanniques ont contribué à la diffusion du terme
lorsque, à partir de l’année 1996, arrivèrent des productions
électroniques françaises en grande quantité et surtout de grande
qualité.

(G)

GIMMICK : Terme venant du jazz, un
gimmick est la partie d’un titre dont on se souvient ensuite, lorsque
celui-ci est terminé. C’est une cellule de quelques notes composant un
petit motif mélodique capable de capter l’oreille de l’auditeur. Il est
souvent très court, un son, une mélodie, une formule rythmique qui
imprégnera facilement la mémoire.

GUEST : Se dit lorsqu’un artiste vient en personne se produire lors d’une soirée
pour un spectacle live. Se dit aussi pour un DJ invité, par opposition
au DJ résident qui lui, travaille régulièrement dans le lieu.

(H)

HOUSE MUSIC  : house. Courant musical apparu aux États-Unis au début des années 1980, influencé notamment par la culture musicale noire américaine, le disco et le pop, et dont les airs, utilisés pour danser, sont créés à l’aide d’un sampler à partir d’éléments sonores préexistants et de sons et rythmes électroniques.

(I)

IMPORT : Chez un disquaire, ce terme désigne un titre ou album commercialisé dans un autre pays que celui dans lequel on se trouve.
adorent les disques en import, car par définition, ils sont plus rares
que les disques distribués commercialement dans le pays.

(J)

(K)

KICK : Ce terme désigne le son de grosse caisse qui constitue la base
rythmique de quasiment toutes les musiques de danse (on dit aussi pied
ou beat).

(L)

LABEL : Société chargée d’éditer, de distribuer et de faire la promotion d’un disque ou d’un morceau de musique.

LIGHT-JOCKEY : C’est celui qui « mix » et qui joue avec les effets lumières d’un lieu
tel qu’une discothèque. Il est souvent placé aux côtés du DJ. Dans les petits établissements, le DJ assure aussi la fonction de LJ

LOOP : Boucle sonore composée d’un point d’entrée (loop-in) et d’un point de sortie (loop-out).

(M)

MASHUP/MASH-UP : Synonyme de BOOTLE
Le Mashup ou encore Bastard Pop est un genre musical hybride puisqu’il
consiste en l’association, dans un même morceau, de deux ou plusieurs
titres existants, généralement les parties vocales d’un morceau sur la
musique d’un autre

MASTER : le volume de sorti général d’une table de mixage

MASTERING : Mastering audio. est un terme apparu sous peu et désigne les traitements acoustiques apportés aux fichiers audio durant une séance de Mastering. Il consiste à optimiser et calibrer le rendu sonore par procédé d’égalisation, compression et du contrôle de la largeur stéréophonique.

(N)

NEW WAVE : (littéralement « nouvelle vague« ) désigne un genre musical apparu à la fin des années 1970 avec l’ouverture musicale créée par le Punk-rock.

(O)

(P)

PITCH : Mécanisme (potentiomètre ou boutons à
glissière) d’une platine (vinyle ou CD) permettant de modifier la
vitesse de lecture (modification exprimée en pourcentage par rapport à
l’original). Son réglage permet ainsi de synchroniser les beats de deux
morceaux (entrant et sortant).

(Q)

(R)

RACK : Caisse sur rails métalliques permettant d’empiler des appareils électroniques musicaux d’une largeur, standardisée, de 19″

RAVE : Grande fête où se succèdent les DJs TECHNO, avec éventuellement des Live-Acts.

RCA : Format de prise. Souvent utilisé par paires, un RCA ne pouvant véhiculer qu’un signal monophonique. (Photo : RCA)

REMIX/RMX : Un remix (rmx en abrégé) est une version modifiée d’un morceau.
Réalisée en studio avec des techniques d’édition audio, destinée en
général aux DJ pour les clubs. Selon les goûts de chacun, on préfèrera
l’original ou la version remixée. Les remix (remixes au pluriel en
anglais) sont souvent plus rares que les versions album ou single et
intéressent donc les collectionneurs; ils sont aussi un moyen de faire
vendre plus de disques.

RELEASE : En français « Relâchement ». Phase finale d’un son. C’est le passage du
maintien ou de la partie soutenue à l’extinction totale du son (après
le relâchement de la touche). C’est la plupart du temps le dernier
paramètre d’un générateur d’enveloppe.

RESONANCE : Augmentation de l’amplitude d’une vibration lorsque la fréquence des
vibrations imposées par une source sonore devient égale ou diviseur
entier de la période propre du système.

RESIDENT (DJ) : Se dit du DJ Officiel – qui anime toutes les soirées – d’un lieu (Boîte/Club..).

REVERB : Du mot « Réverbération« Effet acoustique provoqué par la réflexion du son sur les surfaces d’un
salle (murs, plafonds, etc). A l’origine simulé par des procédés mécaniques (passage de l’onde dans un ressort) cet effet est
aujourd’hui créé par des processeurs. Chez les musiciens on parle souvent de « REVERB ».

REWIND : Figure de style particulièrement affectionnée par les DJs DRUM’N’BASS : un gros scratch vers l’arrière et le morceau reprend depuis le début.

(S)

SAMPLE : En français échantillon. Le sample est un
court extrait ou une partie d’un morceau de musique, joué en boucle ou
par intermittence. Il peut être déformé pour atteindre l’effet
recherché.

SCRATCH : Procédé consistant à faire tourner le vynile d’avant en arriére afin
de créer un effet d’accélération (aigu) ou de décélération (grave).

SLIPMATE :  Synonyme de FEUTRINE.

SONO : Ensemble de matériels permettant la diffusion des sons, en particulier avec une grande puissance sonore. (Abréviation familière : sono.) Adjonction du son (dialogues, bruitage, musique) à un film cinématographique. Passage d’une consonne sourde à la sonore correspondante (par exemple [t] > [d], [s] > [z]).

(T)

TECHNO :Est un genre de musique électronique apparu au début des années 1980 dans la ville de Détroit (Etats-Unis).[/COLOR][/B]

TRANCE : « Technical Research in Acoustic Neural Consciousness Enhancement« . La Trance est un genre de musique électronique dont l’origine remonte aux sources de la TECHNO
et de la House. Elle est apparue chronologiquement postérieurement à
ces deux genres, vers le début des années 1990.

(U/V/W)

VERSUS : Remix mixant la version Acapella d’un morceau avec l’instrumental d’un autre.

WHITE LABEL : Vinyle ne portant pas d’étiquette/ou blanche : il s’agit généralement d’un
morceau produit par un DJ peu connu, et pressé en faible nombre
d’exemplaires. Exemple : dans le cas d’une future bombe dancefloor, il
permet d’évaluer le potentiel club du skeud (disque) avant pressage
sous un vrai label. La plupart des bootlegs sont pressés en white.

(X/Y/Z)